Le cheval de trait

Achat des étalons au Haras du Pin, octobre 1995

Neuf races de chevaux de trait en France

On estime qu’en 1913 il y avait 3200 000 chevaux de trait, alors qu’en 1995 il ne restait que 27 000 juments poulinières de trait. Les chevaux de trait font partie de l’histoire de notre pays: les Cobs Normands étaient les chevaux carrossiers et de poste, les Percherons attelés dans les villes pour le transport des passagers ou des marchandises, les « mareyeuses » boulonnaises transportaient le poisson de Boulogne à Paris… Bien entendu, c’est l’histoire agricole qui leur doit le plus… C’est la traction animale qui a nourri le pays avant 1950 et la généralisation de la mécanisation.

Aujourd’hui, la France est l’un des rares pays à hériter d’un patrimoine génétique aussi complet : il existe neuf races de trait en France, certaines menacées de disparition (77 naissances de Trait Mulassier en 2001, par exemple). La diminution des effectifs s’est jointe à la transformation de certaines races, alourdies par une sélection de plus en plus tournée vers la boucherie. Heureusement, depuis quelques années, de nombreuses initiatives visent à trouver de nouveaux débouchés pour les chevaux de trait :

- Le débardage en forêt se développe dans les zones montagneuses où l’animal est sinon plus productif qu’un engin à moteur, plus respectueux des écosystèmes fragiles.

- L’utilisation par des municipalités(Trouville, Rambouillet, St Pierre sur Dives et bien d’autres) pour l’entretien des espaces verts, la collecte des déchets… ouvre de nouvelles perspectives aux chevaux de trait ; la visibilité de ces initiatives permet une sensibilisation plus large à l’avenir de ces animaux. [Lire un article d'Attelages Magazine sur le sujet]

- L’attelage de compétition illustre le fait que ces animaux peuvent aussi être des sportifs affûtés…L’attelage de loisirs (création de labels « attelage » par les syndicats de race, comme le Cob Normand) constitue aujourd’hui un des débouchés les plus sûrs, à tel point que de nombreux syndicats de race tendent à alléger les modèles et à relever les allures (Percheron Diligencier, Postier Breton…).

- Certaines associations s’emploient aujourd’hui à démontrer que pour certaines conditions de culture (parcelles en pente, vignes, surfaces réduites…) l’utilisation de la traction animale se révèle aussi rentable que celle de tracteurs.

- Le spectacle, quant à lui, s’il ne constitue pas un débouché important en lui-même, permet par le contact avec le public et sa médiatisation de faire connaître ces chevaux, notamment en les présentant sous des jours inédits.

Présentation rapide des neuf races françaises

Chevaltaillerobesberceau de la racenombres de naissance (2009)nombre d'étalons en activitéoriginesUTILISATIONS (hors boucherie, souvent le principal débouché)
ARDENNAISMâles: 1.62 m Femelles: 1.60 mBaie, rouanne, alezane, gris fer, isabelleChampagne Ardennes, Lorraine et Alsace623202Descendant du cheval de Solutré, une des plus anciennes races en FranceAttelage, débardage, travaux des champs...
AUXOIS1.60m à 1.68 mBaie, rouanne, aubère ou alezaneCôte d'Or, Yonne, Saône, Loire, Nièvre13818Jumenterie locale croisée avec des étalons ArdennaisDébardage, tourisme attelé
BOULONNAIS1.50 m à 1.70 mGrise, rarement alezanePas de Calais, Nord, Somme, Seine Maritime et Oise37145Cavalerie de César aux origines Numides, croisement avec des races locales espagnolesTraction utilitaire ou de prestige
BRETON1.55 m à 1.63 mAlezane, aubère, rarement baie ou rouanne4 départements bretons et Loire Atlantique3169613Diverses races indigènes et apport de sang "Norfolk"Attelage, cultures légumières
COB NORMAND1.60 m à 1.65 mBaie ou alezaneManche, Calvados et Orne58859Croisement de races locales et de Norfolk anglaisAttelage, équitation de loisir
COMTOIS1.55 m à 1.65 mAlezan foncé ou cuivré, crins lavésFranche-Comté3925758Croisement de races germaniques (Vème siècle) ayant fait souche et d 'étalons espagnolsDébardage, travaux de la vigne, attelage...
MULASSIER POITEVINMâles: 1.65/1.70 m Fem.: 1.55/1.65 mCouleurs variées: gris, noir, isabelle...Poitou-Charentes, Pays de la Loire7729Croisement de races locales avec des chevaux Brabançons importés par les ingénieurs Hollandais (1599)Attelage, production de la mule poitevine
PERCHERON1.55 m à 1.72 mGrise ou noireOrne, Eure, Eure et Loir, Sarthe, Loir et Cher1075152Croisement de races locales avec des chevaux Arabes importés dès le VIIIè siècleAttelage publicitaire, de loisirs, traction, débardage...
TRAIT DU NORD1.65 m voire plusBaie, rouanne, alezane, aubère, gris fer ou noireNord-Pas-de-Calais, Picardie15431Race organisée à la fin du XIXè siècle, comme les Traits Belge et HollandaisAttelage, débardage, travaux des champs...